Les docks de Saint-Ouen

Réalisation
9-01-2014
La renaissance d’un emplacement stratégique

C’est sur l’ancien site d’activités portuaires et industrielles créé à la fin du XIXème siècle que s’élève l’immeuble à usage de bureaux de Gecina, une des meilleures adresses des Docks de Saint-Ouen (93).
Situé à proximité de Paris et de la Seine, le site des Docks constitue un lieu stratégique pour la commune de Saint-Ouen et pour la métropole parisienne. C’est une opportunité pour la ville de renouer avec le fleuve, de réinvestir de vastes espaces délaissés et de réactualiser son image tout en développant la mixité. Couvrant une centaine d’hectares, la ZAC des Docks de Saint-Ouen représente environ un tiers de la surface du territoire de la commune. Elle comporte différents secteurs, îlots et lots et notamment le lot A destiné à accueillir un groupe scolaire

et un centre de loisirs, tandis que logements et gymnase seront implantés sur le lot C. Le bâtiment « Dock en Seine » comprend la construction de 16 998 m2 de bureaux.
Le programme architectural englobe des plateaux de bureaux sur l’ensemble des niveaux de la superstructure, deux halls d’entrée, un restaurant d’entreprises réservé aux utilisateurs de l’immeuble et un parc de stationnement sur deux niveaux en sous-sol.
Le restaurant inter-entreprises (RIE) est accessible depuis la rue Paulin Talabot. Il vient s’adosser à la cuisine située le long de la voie piétonne qui sert d’accès livraison, tandis que la salle à manger de 765 couverts s’enroule autour du patio afin de profiter au maximum des vues sur le jardin.

Architecture et concept créatif

L’un des matériaux dominants dans le projet est le bois, pour ses qualités empreintes de noblesse. L’architecte a souhaité un produit bois apportant une réelle valeur ajoutée aux espaces les plus importants tels que halls, palier, restaurant. Le produit Linea Evolution de Laudescher s’est imposé pour son aptitude à définir des espaces chaleureux et spécifiques. Complétant le dispositif en fermant un patio largement dimensionné, le restaurant inter-entreprises se distingue de la partie bureaux par sa moindre volumétrie et son traitement paysager.

Le bois pour finition

Le choix de Lauder Linea Evolution repose sur des critères aussi bien esthétiques que techniques. La réponse apportée par les 2 gammes de produits Process Bois était parfaitement adaptée à l’exigence de l’architecte dans ces domaines.

En effet, Lauder Linea Evolution, composée de panneaux muraux lignés de bois massifs, offre deux références qui se différencient par l’épaisseur de la lame ainsi que par son espacement. Cette gamme offre l’opportunité d’une grande originalité dans la variation des rythmes mais également la possibilité de créer des plafonds à l’aspect filant et monolithique. 500 m2 de Lauder Linea Evolution, modèle 2.4.3, sont venus habiller les plafonds montés en caisson ; l’essence Douglas Mélèze vernie ignifugée apportant une touche chaleureuse dans les différents espaces.
Les plafonds des espaces de circulation, sur 740 m2 ont également été revêtus de Lauder Linea Evolution, modèle 2.4.3, dans la même finition Mélèze. Quant aux plafonds des halls, un produit et un système sur mesure a été réalisé spécifiquement pour cette installation : Lauder Linea Fractal’Wood.

Les Intervenants du chantier

Maître d’oeuvre : Franklin AZZI Architecture – Paris (75)
2006 I FRANKLIN AZZI ARCHITECTURE, Directeur et fondateur de l’agence
2008 I NAJAP, Lauréat des Nouveaux Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes
2003 - 2006 I AS.DESIGN-STUDIO, Directeur et fondateur de l’agence, filiale d’as.architecture-studio
2002 I AS.ARCHITECTURE-STUDIO, Architecte, chef de projet
Diplômé de l’Ecole Spéciale d’Architecture, Franklin Azzi a travaillé plusieurs années au sein d’Architecture Studio, où il fonde et dirige en tant qu’associé une société filiale du groupe, AS Design-Studio. En 2006, il fonde l’agence Franklin Azzi Architecture pour développer son approche personnelle du métier d’architecte, caractérisée par une prise en compte minutieuse des aspects techniques du projet, des disciplines et un regard sans aprioris sur les programmes. En 2008, la démarche de Franklin Azzi a été reconnue par le Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre de sa politique publique de soutien à l’innovation architecturale, NAJA (Nouveau Albums de la Jeune Architecture).
Chaque projet est pour Franklin Azzi l’occasion d’une nouvelle recherche, mené en partenariat avec l’ensemble des équipes associées à la maîtrise d’œuvre (Bureaux d’Etudes Techniques, BET environnementaux, paysagistes, urbanistes, acousticiens....). Arbitre jouant son rôle entre différents intervenants, maîtrisant des aspects techniques, l’architecte garde un rôle de synthèse.

Durant ses 7 années d’existence, l’agence FRANKLIN AZZI ARCHITECTURE a su démontrer son savoir-faire sur deux types de projets. Une partie des références de l’agence est constituée par des projets rapides, développés dans un contexte où les contraintes de temps ou d’économie imposent une méthodologie spécifique. A Lille, par exemple, dans le cadre de la réhabilitation de la Gare Saint-Sauveur et du Tri postal, la transmission des intentions architecturales aux entreprises par le biais d’instructions simples, la mobilisation d’un tissu entrepreneurial déjà familier du maître d’ouvrage ont permis de bouleverser les données du programme. Alors que dans un cadre classique, l’enveloppe budgétaire n’aurait permis la réhabilitation que d’un quart du bâtiment, c’est la totalité du site qui a pu être restituée au public. Le deuxième type de projet réalisé par l’agence ne laisse à l’inverse aucune part à l’improvisation et requiert des études minutieuses : bâtiment à énergie positive, 63 logements pour Paris Habitat, immeuble tertiaire BBC, 18 000 m2 pour Nexity. Confronté à ces programmes, Franklin Azzi utilise au maximum les contraintes, fait passer les exigences techniques au crible de multiples outils afin d’éviter les réponses préconçues et ajuster sa production architecturale aux exigences sociétales (attention accrue à l’environnement, à l’usager, respect des budgets fixés par la maîtrise d’ouvrage). Et, dernier point, il s’attache à conserver une exigence esthétique pointue, forte sans être formelle.

Retrouvez nos vidéos sur :
Retrouvez nos photos sur :
Laudescher Industrie fabricant habillage mural